Que se passe-t-il lorsque quelqu’un fait irruption dans un espace pour la première fois ? Comment nous transforme ou nous console la présence des autres ? Que reste-t-il de nous dans les espaces où nous avons vécu ?

Avec un langage propre entre la tragédie et la comédie, les deux interprètes et la musicienne rentrent en mouvement dans un jeu de donnant-donnant, qui tient en équilibre sur une échelle. À trois, ils mettent la technique du cirque et la musique en direct au service d’un univers plein de questions sur la fragilité de l’être humain.

FICHE ARTISTIQUE

De et avec: Tomeu Amer, Joana Gomila et Griselda Juncà

Regard extérieur: Marta Torrents et Joan Manel Albiñana

Technique son et lumières: David Permanyer

Conception sonore: Joana Gomila

Paroles des chansons: Tomeu Amer

Costumes: Las Chinas et Néné

Conception et construction de la structure: Ulrich Weigel

Distribution: Alina Ventura

Soutiens: Generalitat de Catalunya – Departament de Cultura – Oficina de Support a la Iniciativa Cultural / La Central del Circ – Barcelona / L’Estruch – Fàbrica de creació de les arts en viu – Sabadell / Escena Poblenou – Festival de Creació Contemporània – Barcelona

REVUES

« […] Le public ne rate pas l’occasion. Pour l’air de clown et antihéros, oui, mais aussi pour la poésie qui généré la combinaison de ces caractères et, en plus, évidement, pour le magnétisme de l’équilibre, de l’exercice impossible presque toujours avec une échelle au milieu de l’action. Brillant. Ils méritent beaucoup d’attention des programmeurs parce qu’ils réussissent à rejoindre le cirque, le mouvement, la musique et le théâtre. C’est presque un opéra, un spectacle total très populaire et proche de tout le monde. C’est un plaisir d’en profiter. »

(Jordi Bordes – Recomana.cat – 08/05/2015)

« […] Le fait que tout cela se passe le midi d’une journée à Manacor au milieu des centaines d’yeux étonnés et humides, le fait que ce soit nous ensemble qui tirons avec les mains communes, communales, du public à la corde, et que l’échelle descende comme une boîte qui ferme tout sur les corps heureux et épuisés de Griselda, Tomeu et Joana, le fait que tout cela se passe est beaucoup plus qu’une chanson, beaucoup plus qu’une acrobatie […] »

(Toni Riera – CentperCent Manacor octubre 2015)

« […] Le montage, qui a un don particulier, s’éloigne des canons classiques d’un spectacle de cirque et offre un humeur très bien intégré dans l’univers iocandi. Les spectateurs, malgré la rareté de la pièce, se sont bien amusés et ont fini par entrer dans un spectacle très sobre et bien construit, très soudé et bien exprimée par le trio. La fin a été très spécial : ils ont invité quelques spectateurs à se lever pour faire monter et descendre, avec des poulies, une échelle jusqu’à l’emboîter au niveau des trois artistes. La représentation est terminée comme ça. Magnifiquement. »

(Marcel Barrera – Revista Zirkolika 45)

« MEILLEUR SPECTACLE DE CIRQUE 2015 – ZIRKOLIKA PRIX«